Marrakech

Tout quitter, partir chercher le soleil, les couleurs franches, les odeurs qui réveillent et la bande son d'une ville rythmée.

On vous emmène...

CITYGUIDE

5 jours à

scroll

Marrakech

5 jours à Marrakech

Cet hiver gris à Paris, nous a poussé vers la lumière de Marrakech ! Le soir du 31 décembre est marquée par un rituel cher à notre duo, celui du passage d'une année à l'autre, ailleurs - souvent à l'étranger, à la rencontre d'une ville qu'on ne connaît pas ou que l'on redécouvre. Marrakech, est à 2h30 de Paris, et tout nous transporte : L'appel à la prière au matin, les odeurs du couscous du vendredi, la douceur du soleil d'hiver, les amandes en sucré salé - les goûters et petits déjeuners à base de corne de gazelle - les orangers en fleur. On vit, on revit, on respire le safran, le tajine et le cuir - l'essence des mobylettes dans le souk et les épices. Nos sens sont éveillés, suspendus et attentifs aux nouvelles découvertes qui croiseront notre route. De découvertes en admiration, pays de forces, transe du bleu majorelle. Maroc tu nous a eu de tout ton être. Nous avons passé 5 jours à apprivoiser Marrakech, à découvrir cette ville tentaculaire et un peu de ses alentours.

À vos carnets pour nos adresses bonheur assuré !

Jour 1

MUSÉE YVES SAINT LAURENT, EXPOSITION LEILA ALAOUI, JARDIN MAJORELLE

1er janvier - réveil à l'appel de la prière, soleil timide. Sur la terrasse du Riad un petit festin, le miel qui coule abondamment sur nos msemmen encore chauds. 
Le thé - nous fait "fumer sans cigarette" comme dit Ali - et le soleil de l'hiver nous aveugle en douceur. 

Départ à l'aventure, sortie du Riad -  plein pied dans le labyrinthe de la ville ocre - direction le musée Yves Saint Laurent. À deux pas du jardin majorelle, nous débutons notre voyage. Architecture imaginée et réalisée par le Studio kO. Inspiration forte - celle d'un espace sensoriel au service d'un homme inspiré. 

 "Au Maroc j'ai compris que mon propre chromatisme était celui des zelliges, des zouacs, des djellabas et des caftans.." Yves Saint Laurent nous habite et nous challenge - son talent, sa persévérance et sa précision pousse à la réflexion.

Nos pas se fondent dans les siens, dans son jardin.

Majorelle nous transporte - chaque recoin est un tableau qui fait écho au Naïf - la spontanéité de la nature, ses lignes simple, colorées, direct. La visite continue avec le Musée Berbère - on a choisi des billets all inclusiv - pépite anthropologique et découverte d'un peuple à l'histoire dense et aux coutumes riches. L'Art est en tout - il nous civilise et l'Histoire s'y raconte avec empathie. Go Girlz!

Déjeuner - Le Studio (restaurant du musée YSL). Une mini terrasse où seuls nous parviennent les chants des oiseaux et le bruit de la fontaine. Couscous végétarien - très bon on recommande ! Thé à la menthe - le premier du séjour. 

Passage dans l'espace à l'arrière du musée dédié à une exposition temporaire. Le travail de la photographe Leila Alaoui, nous happe. Espace plongé dans l'obscurité où les regards de ses sujets nous transpercent. Intense, les contrastes dans les visages et leur beauté singulière. Travail d'une femme qui saisi le regard d'un moment dans son studio de rue, installé dans les marchés, sur les places publique ses sujets prennent la pose - un instant capturé. 

 

tips de voyageuse : Pour éviter la queue du jardin majorel, prendre un billet couplé musée/jardin au musée Saint-Laurent directement.

Le soir nous sommes transporter dans un décor de lumière - découverte de la gastronomie marocaine traditionnelle au restaurant Dar Marjana - au fond d'une allée éclairée à la bougie, une porte - puis un riad chaleureux où les tables ne se font pas, à moins d'une dizaine de convives. Accompagnées d'une amie de notre amie Antonia, amoureuse du Maroc et de l'incroyable Aziz, nous sommes invitées à une table d'exception.

Le choix du plat "leader" la pastilla de pigeon - un délice sucré/salé, un dessert de viande qui reste comme un doux souvenir longtemps en mémoire. Les plats vont défilés sans interruption, généreuses salades marocaines, pastillas diverses, tajin et couscous. Rien ne stop le rythme d'un dîner banquet inoubliable. Le repas est rythmé par les musiciens, la danseuse, les vins marocains. Le voyage continu jusqu'au dessert. C'est une folie à faire et à partager.

Jour 2

SPA, MASSAGE, SOUK,

PALAIS DE LA BAHIA

Adresse soufflé hier soir dans la pénombre du restaurant par une amie marocaine - "à Marrakech tu dois passer par l'Héritage"

Dans les rues du souk, on s'enfonce lune contre allée pour rejoindre une petite porte dans une rue plus étroite. Les trésors de Marrakech sont tous cachés et partir à leur recherche fait parti du voyage. On pousse lla porte et les odeurs du savon noir à l'eucalyptus nous transporte. Notre programme sur mesure : Hammam, gommage au savon noir et à l'huile d'eucalyptus, nettoyage au ghassoul et massage d'une heure. Petite pause thé et pâtisserie entre les soins et le thé. 

Budget: 45€ - durée 2h/2h30 

Détendues, hydratées les commerçants du Souk Ikchachbia nous interpellent - "il était bien le hammam miss France" nos cheveux et nos peaux sont encore imprégnés des odeurs et les distillent. 

Les rues labyrinthiques, nous mènent 

dans un paradis, en plein souk : Le Jardin. Tajin poulet poire à tomber - Salade betterave orange olive vinaigrette fleur d’oranger nous a transporté. 

Maroc magie.

Pause à emporter - Corne de Gazelle dans le souk et visite du sublime Palais de la Bahia

Le soir - fières de notre indépendance dans les dédales du souk, nous nous aventurons sans réservation dans nos différents adresses recommandées. Toutes complètes, Marrakech, ville du désir. On se retrouve à improviser un pique-nique du supermarché (passion packaging) miettes de thon à la tomate dans du pain délicieux et surtout de chocolat pour nous réconcilier avec notre défaite de recherche de spot culinaire. Attention demain on ne se laissera pas faire ! 

Tips: à Marrakech les bonnes tables sont souvent prises d'assaut pensez à réserver en avance

Jour 3

ARTISANAT MAROCAIN, CANTINE TAJIN, MERCERIE, TERRASSE SUCRÉ ET SOIRÉE

DE RÊVE

Départ au matin - Porte Bab Kechich on attrape un taxi pour la zone industrielle de Marrakech. Le taxi ici est comme la ville et ses habitants, doux et plein de détours. On monte, il y a déjà une dame dedans, le taxi file en direction du coeur de la ville. Dépose la dame, fait demi-tour, en direction de la zone industrielle, s'arrête à nouveau, une autre femme monte. On passera par l'hôpital avant de filer vers notre destination. Le monsieur a certainement 70 ans, il nous parle de la ville dans un français marocain qu'on déchiffre. Ici, on parle souvent et surtout à tout le monde, pays de parole. Tout est prétexte aux échanges, notre conducteur s'inquiète, là où on va c'est loin du centre ville et c'est pas vraiment pour les touristes. L'adresse de destination n'est pas clair, on spot le magasin le mieux référencé sur la carte -  Coucou Chamelle.

Au départ nous venions à la rencontre de LRNCE et d'un magasin d'on tout le monde parle Chabi Chic. Un peu perdues, on entre chez Coucou Chamelle en quête de wifi et surprise ! la sélection est CANON ! Coup de coeur pour un tapis, pas du tout prévu dans nos achats. Tressé, multicolor, il brille par endroit. On le déplie, le regarde, on hésite - il est super grand. Alors Mohammed nous explique ce tapis, comme lui, il vient du sud du Maroc de Zagora. Mohamed nous raconte sa famille, sa mère avec qui il tissait petit des tapis comme celui-ci pour sa famille. Le tapis est tramé de tant de couleur, il nous explique: "c'est parce que il est tissé avec des vieux vêtements, alors quand tu as plus assez tu es obligé de changer de couleur". Il nous montre la technique et nous assure que c'est facile ! Si on a le temps il peut même nous montrer comment faire. Il nous laisse son numéro et nous dit "quand vous êtes en France si tu veux raccourcir le tapis c'est possible du m'appel en facetime et je te montre comment faire de chez toi". On passe rapidement par Chabi Chic et finalement, on ne trouvera pas LRNCE.  

Il est 13h, on a faim et les odeurs des mini cantines aiguisent notre appétit. On finit par choisir un spot en bord de route -  déjeuner Tajin (1,5€). 
Le meilleur du séjour, le meilleur de notre vie ! Personne ne parle français et on est accueilli avec la plus grande bienveillance. Le plat est fondant, ultra caramélisé à tomber ! 

Retour à Marrakech avec la ferme intention de prolonger notre aventure de rencontre humaine. 

Direction le Souk pour se fournir  en  cuir et accessoires de mercerie extraordinaires pour nos prochains atelier DIY. De photo en négociation, les commerçants nous aident, ils nous guident à travers les ruelles pour trouver nos trésors. On rencontre des familles entière et des artisans d'exceptions. 

Stop improvisé à la Terrasse des épices

On commande un festin pour le goûter, leurs pâtisseries sont délicieuses, le thé parfait. Le temps est suspendu.

Pour le coucher de soleil direction la terrasse du El Fenn - un lieu d'exception où les cocktails sont à savourer.

Le soir on termine cette journée parfaite dans une adresse conseillée par Ophélie, le Riad Dar Kawa 

Un menu léger, de saison dans un espace hors du temps. Tout est blanc immaculé, doux et intime. 

Jour 4

RENCONTRES EXTRAORDINAIRES ET COUSCOUS DU VENDREDI 

Nous avions suivi il y a quelques mois les aventures incroyables d'Ophelieskitchenbook

à Marrakech (c'est d'ailleurs en grande partie grâce à elle que nous avons au envie de nous envole) !

Nous avions découvert de loin le Domaine Sauvage qui était devenu le but de ce voyage.

Heureux hasards et fabuleuses opportunité crées grâce à Instagram nous sommes parties à la rencontre de l'incroyable Soheil et sur notre route nous avons découvert Aziz. 

Cette journée restera un souvenir fort et c'est avec beaucoup d'émotion que l'on vous la partage ici.  

SANCTUARY SLIMANE RÉSIDENCE D'ARTISTES, PERMACULTURE, RETRAITES YOGA

 

Il y a des imprévus décisifs, des rencontres qui comptent. Aziz est un porteur de projet, un fédérateur - 

 @sanctuaryslimane est essentiel à nos vies. Un espace où l’art, la bienveillance et la consommation raisonnée convergent et rayonnent. Aziz nous a ouvert les portes, le coeur et l'esprit de son lieu incroyable. Vendredi lucky us, c'était le jour des amis, invitation à déjeuner avec des artistes autour du couscous d'orge cuisiné par sa maman. Le meilleur de Marrakech - refeel d'assiette. Discussion artistique et humaniste - Aziz cherche à créer une humanité qui fait sens et bienveillance. On rit et on échange beaucoup à la table d'Aziz. Il nous parle des ses engagements et de ses amitiés. Soheil est aussi précieux à son coeur qu'il semble indispensable à notre séjour. Le soleil vient compléter cette mabiance parfaite. Soheil débarque à voix haute! 

Plus d'infos ici - Sanctuary

DOMAINE SAUVAGE AGRICULTURE NATURELLE ET SEMI-SAUVAGE, ACCOMPAGNEMENT RAISONNÉ EN EAU D'IRRIGATION 

Il y a des tapis ouvert, des portes en liberté, des jardins qui vivent toutes les saisons sans fin.

Réconcilier les humains à la terre, notre plus grand défi générationnel. Cette prise de conscience, Soheil en a fait son havre de paix avec @domainesauvage. Son initiative a posé de la réalité sur nos questionnements actuels. La route pour changer le monde is never-ending.

sunflowers

Despite knowing

they won't be here for long

they still choose to live 

their brightest lives

- rupi kaur

On boit toutes les paroles de Soheil comme cette huile d'olive qu'il porte à notre bouche de la même cuillère avec en prime, l'apprentissage de savoir reconnaître une bonne d'une mauvaise - Avant de nous glisser une bouteille de sa propre récolte dans notre sac.

Plus on apprend de lui, plus on trouve en nous ce qui fait echo. 

Soheil à l'esprit libre, et le coeur grand ouvert, on a plus d'âge, de distinction, de préjugés, quand on plonge dans ses yeux à échanger sur l'avenir et le tout possible. On a milles chemins et avec lui, un seul, celui qui pousse du sol au lèvre de la main à la main. Merci Soheil de poser des pétales en nous. Immense gratitude de nous ouvrir la voie - à nous, la liberté.

Merci pour la visite et les partages. 

Plus d'infos ici - Domaine sauvage

Jour 5

SOUVENIRS DU SOUK, DÉJEUNER SOUS LES ORANGERS 

Courses dans le souk avant de repartir pour Paris. Récupération des chaussures crées sur mesure pour Anais. L'artisanat marocain est incroyable - venez avec une idée déco, textile ou maroquinerie, il vous réaliseront la pièce à l'identique. Paradis pour des créatrices avec une tête remplie d'idées. Dernier déjeuner à La famille, un jardin en plein coeur du souk. Une carte courte, des produits ultra frais issues de l'agriculture locale et des recettes revisitées. C'est délicieux et le lieu donne des envies de création de restaurant. Il nous rappel la Passarelle à Marseille.  Repartir en courant à travers le souk à la recherche des dernière adresses souvenir - craquer pour des miroirs qui mettrons du soleil sur les murs de la maison.

Valise 

Avion

Tips : Pour déjeuner à la famille, la reservation est vraiment conseillée.

Laissez nous un message !

  • White Instagram Icon
  • Blanc Pinterest Icône
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White YouTube Icon

Nous contacter

ECHANGER AVEC NOUS

TRAVAILLER AVEC NOUS

© 2018 par le Girlzpop Studio